Répertoire Marcotte – THAT

Bibliothèque

pertoire des traductions françaises des Pères l’Église

Cette base de donnée est en cours de constitution à partir du recensement réalisé par le Frère Jacques Marcotte sous la responsabilité scientifique de Benoît Gain. Dans un premier temps seront indiquées les traductions complètes (ou, par défaut, d’extraits) éditées depuis le XVIe siècle. Seront prises en compte les œuvres des Pères répertoriés dans la Clavis latine et la Clavis grecque, ainsi que, dans certains cas, des œuvres ou des extraits figurant uniquement dans leur version orientale (syriaque ou arménien). Les éditions Brepols assureront la publication sur papier, sur le modèle de la Clavis. Il est aussi prévu une publication électronique.

Dans la mesure où le lui permettent son âge et sa santé, le Frère Marcotte poursuit son travail, notamment pour les Pères orientaux (Éphrem). L’introduction des Pères grecs dans la base continuant d’être plus complexe que lors de l’évaluation initiale, les Éditions Brepols, qui ont déjà beaucoup investi du point de vue informatique pour l’articulation de ce RTP (ou selon un acronyme provisoire : TRANSPAT) avec les bases de données qu’ils constituent à partir de bibliographies et de dictionnaires spécialisés, ont pris la décision, en septembre 2014, de solliciter une subvention importante de la part des institutions européennes.

On doit renouveler en 2016 l’exhortation à la patience déjà adressée en 2015 aux futurs utilisateurs du Répertoire. La cause en est la complexité du croisement des données engrangées par le Frère Marcotte depuis trente ans avec celles qui s’accroissent, presque de façon exponentielle, dans les autres secteurs embrassés par Brepolis, en particulier l’Index Religiosus. On ne sera pas démenti par les participants à la XVIIth Patristic Conference d’Oxford qui ont assisté le 13 août aux « démonstrations » de chercheurs de différentes universités attachés à Brepolis (E. Colombi, M. Lamberigts, P. Sartori et B. Janssens). Une part très importante du travail est en effet du ressort des informaticiens hautement spécialisés engagés par l’éditeur. Nous espérons néanmoins que le Frère Jacques Marcotte, dont la santé, hélas, ne s’améliore pas, verra bientôt le couronnement de ses minutieuses recherches.

 

MosaïqueRoses